RADIOSHIC, CHIC !

tune in to the Lyon based webradio and feel the global vibes

    

BROADCAST TITLES

Groove de la! – a tribute to Mc Solaar

On n’y croyait plus. Après plus de 20 ans d’imbroglio juridique avec sa maison de disque, Polydor (label d’Universal) et Claude M’Barali, alias MC Solaar, 52 ans, ayant trouvé un terrain d’entente, les trois premiers albums du rappeur, Qui sème le vent récolte le tempo (1991), Prose combat (1994) et Paradisiaque (1997), sont enfin réédités. “Qui sème le vent récolte le tempo”, devenu introuvable, est ressorti vendredi 09 Juillet 2021., quant aux albums “Prose combat” et “Paradisiaque” suivront  en août et septembre . Ces rééditions font resurgir un morceau d’histoire du Rap Français. Mc Solaar, ancien étudiant en philosophie à la fac de Jussieu est couronné d’un succès phénoménal dès la parution de son premier album en 1991. Mc Solaar a semé la poésie dans le rap, et récolté les honneurs du public Son débit flegmatique impressionne par son écriture souple et ciselée, faite d’allitérations rigolotes et d’images poétiques, souvent trouvées en feuilletant le dictionnaire de rimes et le Robert. Comment est née la chanson “Bouge de là” (1991), premier tube de rap français ? MC Solaar : “On avait l’habitude de lancer des expressions dans les lycées du Val-de-Marne, du côté de Créteil ou de Villeneuve-Saint-Georges, au lycée Jules-Ferry, Arago ou Guillaume-Budé à Villeneuve-le-Roi… Nous étions une petite cellule dans une cité. Chacun employait une expression et tentait d’en faire une espèce de mode. On en a lancé quelques-unes. J’ai repris cette expression pour en faire une petite chanson. Cela vient de l’arabe “M’chi”. Et on l’a traduit. La personne qui parle dans cette chanson est une sorte de victime. C’est un type qui se livre à des pérégrinations dans Paris. Lui n’a rien fait de particulier. Mais des passants lui disent Bouge de…

Back to my Roots #2 – Slow Jam Session by Olivier Figuet

Un slow jam est une musique aux influences rythmiques et blues et soul. Les jams lents sont généralement des ballades R&B ou des chansons downtempo, et sont pour la plupart au son doux avec un contenu lyrique très émotionnel ou romantique. Exemple : Billy Paul – Mr & Mrs Jones Ce soir sur www.radioshic.com, en souvenir de ses années Londoniennes, notre Dj Olivier Figuet nous embarque dans une exploration de l’univers SLOW JAM.

where the party at ? #4 – by Leslie

Hey ! Le volume 4 de la série “Where the Party At” by Leslie est disponible Nous avons trouver la solution pour amorcer votre début de soirée sous de bons auspices en cette période de confinement. La judicieuse Leslie, démontre une fois de plus sa capacité à nous inciter à secouer les épaules depuis le fond du canapé, puis de se lever et faire le tour du salon en dansant et célébrant la vie. TRACKLIST : Where the Party At #4 Maya – Lait de coco Tabu Ley Rochereau – Hafi Deno Odeyemi – Oni Suru Flans – Bazar Lijadu Sisters – Come on home Baxter Dury – Miami Nelly – Ride with me The bobby fullet four – I fought the law Chaka Khan – I feel for you Oxmo Puccino – Mensongeur Toots & The maytals – Scare him Varnish la piscine – Algenubi Withney Houston – How will I know Mr fingers – Mystery of love PNL – 91’s

where the party at ? #3 – by Leslie

Hey ! Le volume 3 de la série “Where the Party At” by Leslie est disponible Nous avons trouver la solution pour amorcer le week-end sous de bons auspices en cette période de confinement. La judicieuse Leslie, démontre une fois de plus sa capacité à nous inciter à secouer les épaules depuis le fond du canapé, puis de se lever et faire le tour du salon en dansant et célébrant la vie. TRACKLIST : Where the Party At #3 Kool and the gang – In the heart Terrence Parker – Something Here Oby Onyioa – Enjoy your life Buddy Holly – Its so easy Boney M – Mary’s boy child Chemise – she can’t love you Les avions – Nuit sauvage Claudia Barry – Love for the sake of love Yeanoh – Powehande Bingadbe The brothers Johnson – Strawberry letter 23 Tha dogg pound – I wish Marcos Valle – Estrellar Belle époque – Miss Boradway Tucheza – Esa Destiny’s child – 8 days of christmas

where the party at ? #2 – by Leslie

Hey ! Le volume 2 de la série “Where the Party At” by Leslie est disponible Nous avons trouver la solution pour amorcer le week-end sous de bons auspices en cette période de confinement. La judicieuse Leslie, démontre une fois de plus sa capacité à nous inciter à secouer les épaules depuis le fond du canapé, puis de se lever et faire le tour du salon en dansant et célébrant la vie. TRACKLIST : Where the Party At #2 Arabesque – Friday night Buddy Holly – Words of love The Crystals – Then he kissed me Brenda and the big dudes – Week end special Passion Theatre – Vacation Day Jaakko Eino Kalevi – I wanna win Kiki Gyan – Disco dancer Sonny Okosun – Tire ni Oluwa Damso – 911 Bill Withers – De could be sweet lovers Letta Mbulu – Nomalizo Goody Goody – It looks like love Pasteur Lappe – Dora Mtume – Juicy Fruit Camron, Mona Lisa – Girls

HOMMAGE À DJ DUKE

DJ DUKE, pillier de la scène rap Française s’en est allé. Emil Cioran, auteur de “L’inconvenient d’être né”, nous apprend qu’on meurt depuis toujours , mais cependant la mort n’a rien perdu de sa fraîcheur et de sa cruauté. L’homme accepte la mort, mais non l’heure de sa mort. Mourir n’importe quand, sauf quand il faut que l’on meure. Hommage à Dj Duke et à travers lui à la scène Lyonnaise des années 90. REPLAY : TRACKLIST Dj Duke – Ruff AttitudeRocca – Le Hip​-​Hop Mon Royaume (DJ Duke Remix)MCM90 – mcm syndromeD.N.C – Du VinylD.N.C – Laisse couler le tempsMonsieur ZOU – Le vent tourne à l’EstMonsieur ZOU – Remettre en JeuGANG DU LYONNAIS – The French BreakeryCASSUS BELLI – Tout p’titCASSUS BELLI – Lyon 69OCTOPUSSY – Cauchemard Du BitumeCAS NON RESOLU – RévolutionKESTO – Le VisualisateurOPIUM – Mon EssenceTNT – Les SarcophagesCOLOR – L’Heure De GloireCOLOR – Le Lyon Ne Mourra Pas Ce Soir (Scratch : Dj Gone)COLOR – Je suis gardien d’mon frèreIPM – Ma RapitaleIPM – Mortel poison (featuring Arsenik)IPM – Tout c’que t’auras pasETHOS – L’âme De L’HommeETHOS – explosif dans le sonOKRIKA – Soldats Magiques ·PASS PASS – Style Lyonnais69carats – Le Grand LyonDuke Flava – 100% Freestyle Shit Face A (mixtape 1997)

HASH COOKIE JAZZ by Olivier

L’histoire du jazz et la consommation de cannabis sont étroitement liées. Au début du 20e siècle, les musiciens jazz commencent à jouer dans les maisons de prostitution de Storyville, un quartier rouge de Nouvelle-Orléans. Ils y fument du cannabis – gage, tea, muggles, muta ou Mary Jane – et selon l’histoire, décident rapidement de s’appeler les vipers en raison du sifflement distinct du fumeur qui tire avec force sur un reefer (joint). Beaucoup de grands noms de la scène jazz – Louis Armstrong, Thelonious Monk, Count Basie et Duke Ellington – affectionnent particulièrement le cannabis, autant pour sa capacité à élargir et inspirer l’esprit que pour son pouvoir relaxant. Une fois stone, le temps se ralentit et la marijuana permet de jouer plus librement, offrant de meilleures sensations aux musiciens. Elle devient même pour la première fois un thème à part entière de chansons, comme en témoigne le titre “The Reefer Man” de Cab Calloway au tout début des années 1930. La Marijuana faisant de plus en plus d’émules dans les clubs de jazz et en dehors, les autorités Américaines (dont le fameux Harry J. Anslinger. Commissaire aux narcotiques du département du Trésor Américain) affichant une grande méconnaissance du produit, estiment que la beuh n’est qu’un moyen pour séduire les jeunes Blanches dans les clubs de jazz. La weed commence à être interdite dans plusieurs États jusqu’à ce que la loi de 1937 – qui en fait un stupéfiant de premier plan – ne soit adoptée. RAP et HASH Après des années de répression ininterrompue, c’est le hip-hop qui, dans les années 1980, va reprendre le flambeau. Alors que la cocaïne et ses différents dérivés (le crack, entre autres), au même titre que l’héroïne, font des ravages dans les rues des grandes villes,…

Couvre-feu X Muraato

COUVRE-FEU 🔥🎶à 21h sur 🔥🎶📻 www.radioshic.comLe crew Musique de Meeeerde x Muraato met le feu dans vos clusters et vos oreilles. Le principe : Une bande de joyeux drilles, en distanciation géographique et sociale, partagent leurs coups de cœurs musicaux, avec ou sans sulfites. TRACKLIST : Elvis Presley – Burning LoveCypress Hill – Lock DownBiohazard & Onyx – Judgement NightSnoop Dogg – Drop It Like it’s HotHeltah Skeltah – Operation Lock DownTalking Heads – Burning Down the HouseNirvana – Lake Of FireRed Hot Chili Peppers – FireThe Clash – London Burning (Remastered)Helmet & House Of Pain – Just Another VictimAnderson .Paak – LockDownArthur Brown – FireGwen Mc Crae – Keep The fire burningEarth Wind and Fire – Can’t Hide Love (Masters At Work Remix)The Flame – AaRONDaft Punk – Burnin’The Prodigy – FirestarterEdu Imbernon – Fixing Fires feat. Archivist(Original Mix)Marvin & Guy – Theme from Fire! Fire!Marino Canal – A Fire In The SunHot Chip – And I Was A Boy From SchoolMo Shit Hot Soundsystem – Try 2 Take It Higher(Mo edit)Hot Chocolate – I just Love what You’re doing

The Black Matter #2 by Albert

Dans ce deuxième épisode de la série “The Black Matter”, notre selecta Albert revisite quelques grands classiques Funky Groove qui font du bien à nos oreilles et parlent à nos âmes. 1  Troublemakers  –  Lemon2  De La Soul  –  Pain3  Chris Joss  –  Sleazy Backdoor4  Jungle Brothers  –  Doin’ Our Own Dang5  The Ohio Players  –  Funky Worm6  Oxmo Puccino  –  Perdre et gagner – Remasterisé7  Mario Biondi and The High Five Quintet  –  Slow Hot Wind8  The Pharcyde  –  Soul Flower – Remix9  The Sweet Vandals  –  Papa’s Got A Brand New Bag10  The CB’s  –  Misdemeanor – Original11  Wu-Tang Clan  –  Preservation12  Lefties Soul Collection  –  Get Back (Drum’n’Clap)13  Leroy Hutson  –  Blackberry Jam14  Betty Davis  –  Anti Love Song15  Digable Planets  –  Agent 7 Creamy Spy Theme/Dial 7 (Axiom Of Creamy Spies)/NY 21 Theme16  Marlena Shaw  –  California Soul