La chanteuse UTA BELLA s’est éteinte en France, la semaine dernière, dans l’anonymat.

Le retour en force du disco dans les productions “electro” ont fait ressurgir ses chansons dans de nombreux edits et sets des Djs les plus en vue sur la planète.

UTA BELLA s’est révélée à la fin des années 60 dans l’émission “Pulsations” de l’ORTF animée par 𝐌𝐚𝐧𝐮 𝐃𝐢𝐛𝐚𝐧𝐠𝐨

Ayant connu un grand succès dans les années 60, 70 et 80, Uta Bella était d’une discrétion naturelle qui ne permettait pas d’en savoir plus sur elle .

Bercée dès sa tendre enfance par les mélodies ancestrales des peuples de la forêt de son Sud natal, elle a su transposer ces sonorités traditionnelles dans une fusion Afro-funk qui conserve une incroyable fraîcheur et modernité

Durant sa carrière, UTA BELLA a sorti quelques albums et 45 tours dont :

” Monboulaé ” (1969), ” Metek ” (1973) , ” Awoé ” (1979) ou ” Nassa Nassa ” (1980).

Des chansons qui révèlent son immense talent de chanteuse, et des collaborations fructueuses avec Jean-Claude Naimro, Mbida Douglas ou encore Jacob Desvarieux du groupe KASSAV.

**********

Singer UTA BELLA passed away in France last week anonymously.

The strong comeback of disco in “electro” productions has made her songs resurface in many edits and dj sets from greatest producers on the planet.

UTA BELLA had been revealed at the end of the 60s in the 1969 program, in the program “Pulsations” of the ORTF hosted by 𝐌𝐚𝐧𝐮 𝐃𝐢𝐛𝐚𝐧𝐠𝐨

Cradled from her early childhood by the ancestral melodies of the forest peoples of her native South, she was able to transpose these traditional sounds in an Afro-funk fusion that retains an incredible freshness and modernity.

Event Timeslots (2)

Saturday
-

Wednesday
-

Leave a Comment