A l’automne 2020, Dr Smeđi šećer et Višeslav Laboš, deux diggers croates publiaient la magnifique compilation A decade of Non-Aligned beats, soul, disco and jazz 1969-1979″ comportant les trésors suintants le groove non-aligné du célèbre label Jugoton.

Jugoton c’est le symbole de la pop et du rock yougoslave sous le règne du maréchal Tito.

Dans Yougoslavie communiste des années 70, sous le règne du Maréchal Josip Tito , promoteur avec l’Egyptin Nasser et l’Indien Nehru du mouvement des pays non-alignés , Jugoton basé à Zagreb (actuelle Croatie) était de loin le plus grand label du pays avec la production la plus forte et la plus diversifiée qui s’étendait des racines des Balkans à tendances contemporaines jusqu’au sons futuristes.

C’est simple : Jugoton lançait les modes, faisait et défaisait les tendances.

PETIT RAPPEL HISTORIQUE

Juillet 1956, les présidents Nasser, Nehru et Tito, les trois grandes figures du non-alignement, se réunissent à Brioni (Yougoslavie) et donnent un contenu politique aux principes énoncés plus tôt à Bandung en 1955 et préparent la Conférence de Belgrade qui signera en 1961, l’acte de naissance du mouvement des non-alignés qui regroupa les pays qui ne souhaitaient pas s’inscrire dans la logique d’affrontement EstOuest mais au contraire favoriser leur indépendance effective. 25 pays d’Asie, d’Afrique et du Proche-Orient participèrent ainsi à la création de ce mouvement.

Les premières années de la Yougoslavie de Tito étaient caractérisées par une forte censure du parti communiste. Les groupes de musiques n’étaient autorisés à jouer que certaines chansons.

Mais à la fin des années 60, mû par sa volonté d’ouverture et la position de “non-aligné du son leader, les opinions du parti communiste se sont considérablement adoucies. La musique “occidentale” et les premières compositions influencées par James Brown commencèrent à être jouées par les musiciens du cru, donnant naissance au Yugo funk, un style qui englobe une grande variété d’interprètes et de genres : du rock, du merseybeat des années 60, du jazz big band, jusqu’au funk sophistiqué de la fin des années 70.

Poursuivant la veine de la compilation “Jugoton Funk vol​.​1 : A decade of Non-Aligned beats, soul, disco and jazz 1969-1979″ de Dr Smeđi šećer et Višeslav Laboš, nous vous proposons une sélection de pépites Funk, Jazz-Funk Yougoslaves qui mettent en exergue le talent, le bon goût et l’inventivité des musiciens Balkans.

Inventivité ? Oui, car dans le fond l’on se demande si l‘Acid-Jazz apparu au milieu des 80’s en Angleterre, n’a pas été inventé dans les 70’s en Yougoslavie

TRACKLIST :

  • Iliriana Riza – Valla Bravo
  • Igor Savin – U mukama rodjenz
  • Tihomir Pop Asanovic – Majko Zemljo
  • Boban Petrovic – Svetski osmeh
  • Igor Savin – Alfa
  • KIM – Ljubi me brzo zurim
  • Misa Blam – Gorila
  • Septembar – Florida
  • Zdenka Kovacicek – Dragi mi je lijep kao slika
  • Boban Petrovic – Meteorology
  • Igor Savin – Nocni klub
  • Plesni orkestar RTZ – Ljetne skice
  • Ljupka Dimitrovska – Sta je tu je
  • Arsen Dedic – Punom parom
  • More – Aerodrom
  • Kineski zid – Ti si kriva
  • Clan – Jace od nas
  • Kineski zid – Pridji malo blize
  • Oliver Mandic – Moja draga voli Kurosavu
  • Boban Petrovic – Prepad
  • KIM – Jugoslavija
  • Kineski zid – Aktualni razgovor
  • Igor Savin – Folk sinteza
  • KIM – Teraj po svome
  • Zdenka Kovacicek – Volim te kao konja
  • KIM – Ne zna se ko si

Event Timeslots (2)

Thursday
-

Friday
-

Leave a Comment