RADIOSHIC, CHIC !

tune in to the Lyon based webradio and feel the global vibes

    

BROADCAST TITLES

Cameroon Garage Funk

Nous vous invitons à un voyage au cœur de la scène funky Camerounaise des années 70. Voyage inspiré par la compilation cinq étoiles “Cameroon Garage Funk” sortie sur le label ANALOG AFRICA du merveilleux Samy Ben Redjeb. Dans les années 1970, Yaoundé, la capitale du Cameroun, voit se développer une scène funk inventive et véloce :Sans structures d’enregistrement, les musiciens et groupes underground de la ville des Sept Collines purent bénéficier de l’aide d’un certain M. Awono, ingénieur du son d’une église adventiste. Papa Awono connaissait l’emploi du temps des pasteurs et, en échange d’un peu d’argent, il organisait des séances d’enregistrement. A la fin de la séance, Papa Awono remettait les bandes master à celui qui avait payé et tout le monde se retrouvait dans un maquis (restaurant clandestin) pour déguster un poulet DG, plat populaire au Cameroun. Pendant 2h, sur les traces du label Analog Africa, je m’en vais vous proposer une excursion dans ce Yaoundé des années 70.www.radioshic.com TRACKLIST : Mekongo President & Belinga Ben’s – trop tardMballa Bony – Mezik Me MemaJohnny Black et Les Jokers – Mayi Bo Ya?Jean-Pierre Djeukam – Africa IyoJoseph Kamga – Sie TcheuLos Camaroes – Ma Wde WaLos Camaroes – Esele Mulema MoamNdenga Andre Destin et Les Golden Sounds – YondjaDamas Swing Orchestra – OdylifeCharles Lembe et Son Orchestra – Quiero WapatchaLouis Wasson et L’Orchestre Kandem Irenée – Song Of LoveTsanga Dieudonne – Les SouffrancesPierre Didy Tchakounte et les Tulipes Noires – Monde ModernePierre Didy Tchakounte – Hot DajiPierre Didy Tchakounte – Ma FoufouAndré-Marie Talla – Hot KokiJules Kamga – Africa GounyokZulu Gang – I need TendernessEkambi Brillant – AbokiWillie Songue et Les Showmen – Moni NganLucas Tala – Woman Be…

Tribute to Mekongo Président

Mekongo Président était originaire de la région de Yaoundé, la capitale du Cameroun.Auteur-compositeur, chanteur, poly-instrumentaliste, arrangeur et chef d’orchestre, au talent incommensurable, il fut hélas trop en avance sur ses contemporains. Très jeune, Essindi Mekongo s’initie au chant, au piano, au saxophone et à la guitare. En 1970, il décide de devenir musicien professionnel et s’installe à Douala, la capitale economique du Cameroun. Il travaille avec Ekambi Brillant et en 1971, il crée son propre groupe, ‘Les Tulipes Noirs’. Avec ce groupe, il tourne au Sénégal, au Nigeria, au Bénin, au Togo, en Côte d’Ivoire, au Gabon et au Kenya. En 1975, il visite le Canada et l’Europe. En 1977, il se fixe à Paris et rejoint le groupe disco Français ‘Black Soul’. En 1979, il retourne au Cameroun et enregistre son premier disque solo pour le label Disque Espérance. Dans les années 80, il préfigure la modernisation bikutsi, avant de se retirer de la scène musicale au début des années 90, en proie à de sévères troubles psychologiques. Il vivra les dernières années de sa vie, reclut dans son village natal, à Esse, où il rendra l’âme le samedi 11 octobre 2014. TRACKLIST : Mekongo Président – A Ngoan ManaMekongo Président – EkekeMekongo Président – SuzyBlack Soul – Hide itBlack Soul – PeopleBlack Soul – Disco MusicMekongo Président – Languea MbaEsso Essomba – Nfie YobDina Bell – Yoma YomaMekongo President with Belinga Ben’s – mebo wa yaMekongo President with Belinga Ben’s – trop tardMekongo President – Karema (dis-le moi)Mekongo Président – BikutsiMekongo Président – Fouda AnabaJohn Ozila – Hey Macumba

Tribute to Lee Scratch Perry

7PM ON 📻WWW.RADIOSHIC.COM Nous rendons hommage à Lee “Scratch” Perry – le shaman du son, le pionnier du dub, qui a créé la base du hip hop et jeté les bases de la musique électronique et de l’empire du remix. Lee “Scratch” Perry a produit les premières chansons de Bob Marley, Peter Tosh, Bunny Wailer – qu’il a enregistré sur bande, a creusé un trou, mis les bandes dans le trou et pissé dessus puis enterré pendant 6 mois avant de presser sur vinyle😊. Lee “Scratch” Perry qui a produit les Clash, écrit “Police & Thieves”, inspiré l’écho spatial et le punk-rock tout en explorant les limites technopoétiques de l’univers. Lee “Scratch” Perry, Original Dread, Original Rasta, Original African Futurist, qui a construit son studio “the black Ark” qu’il a fini par incendier… Lee “Scratch” Perry est mort. Il avait 85 ans. RDV ce lundi à 19H sur 📻www.radioshic.com pour une sélection musicale qui rend hommage à ses œuvres..

MUSIQUES DE FILMS

21 H sur www.radioshic.com MUSIQUES DE FILMS Jazz, électro, rock, symphonique, de Michel Legrand à Vangelis, de Miles Davis à Alexandre Desplat, la musique de film a le pouvoir de nous toucher tous car elle touche à tout. Pendant plus de 2h sur www.radioshic.com nous écouterons ce soir les classiques des plus belles BO,et quelques rares pépites.

Selecta Esteban

à 21h sur 📻 www.radioshic.comSELECTA ESTEBAN 🍷🎵@esteban__ubaud se charge de résoudre cette énigme qui hante les esprits de certains et certaines Académicien(e)s : La musique peut-elle sublimer votre verre de vin ? Producteur de vins vivants et amateur de plongée, le charmant Esteban Ubaud a conçu une théorie suivant laquelle le style de musique semble influencer nos perceptions lorsque nous dégustons notre verre de vin.Afin de mettre ses préceptes en exergue, nous lui avons cédé les platines de 📻 www.radioshic.com. RDV ce soir à partir de 21H 🍷⚡🎵

Non-Aligned Yugoslavian Funk & Jazz from the 70’s to the 90’s

A l’automne 2020, Dr Smeđi šećer et Višeslav Laboš, deux diggers croates publiaient la magnifique compilation “A decade of Non-Aligned beats, soul, disco and jazz 1969-1979″ comportant les trésors suintants le groove non-aligné du célèbre label Jugoton. Jugoton c’est le symbole de la pop et du rock yougoslave sous le règne du maréchal Tito. Dans Yougoslavie communiste des années 70, sous le règne du Maréchal Josip Tito , promoteur avec l’Egyptin Nasser et l’Indien Nehru du mouvement des pays non-alignés , Jugoton basé à Zagreb (actuelle Croatie) était de loin le plus grand label du pays avec la production la plus forte et la plus diversifiée qui s’étendait des racines des Balkans à tendances contemporaines jusqu’au sons futuristes. C’est simple : Jugoton lançait les modes, faisait et défaisait les tendances. PETIT RAPPEL HISTORIQUE Juillet 1956, les présidents Nasser, Nehru et Tito, les trois grandes figures du non-alignement, se réunissent à Brioni (Yougoslavie) et donnent un contenu politique aux principes énoncés plus tôt à Bandung en 1955 et préparent la Conférence de Belgrade qui signera en 1961, l’acte de naissance du mouvement des non-alignés qui regroupa les pays qui ne souhaitaient pas s’inscrire dans la logique d’affrontement Est–Ouest mais au contraire favoriser leur indépendance effective. 25 pays d’Asie, d’Afrique et du Proche-Orient participèrent ainsi à la création de ce mouvement. Les premières années de la Yougoslavie de Tito étaient caractérisées par une forte censure du parti communiste. Les groupes de musiques n’étaient autorisés à jouer que certaines chansons. Mais à la fin des années 60, mû par sa volonté d’ouverture et la position de “non-aligné du son leader, les opinions du parti communiste se sont considérablement adoucies. La musique “occidentale” et les…

Tribute to Jacob Desvarieux

Avant la création de Kassav’ en 1979 avec Pierre-Edouard Decimus et Freddy Marshall, Jacob Desvarieux, admirateur de Chuck Berry et Jimi Hendrix, a joué et produit de très belles chansons de Funk, Disco, Reggae, Rock… Makossa et même de Bikutsi. Né à Paris, Desvarieux passa son enfance et son adolescence en Guadeloupe, en Martinique, et au Sénégal où il appris à jouer de la guitare. C’est à Marseille, avant l’éclosion du zouk et l’explosion de Kassav, qu’il co-fonda les groupes “The Bad Grass”, “Sweet Bananas” et “Ozila”, puis le “Zulu Gang” à Paris avec entre autres , les Camerounais Jean-marie Ahanda (fondateur des têtes brûlées) et Jacques Mbida qui participera aux débuts de l’aventure Kassav. De cette connexion Camerounaise au Studio Johanna à Bagnolet où il s’occupait de la prise de son, naîtra près de 90% des productions de Makossa, Bikutsi, Sekele etc… Au cœur de la scène afro-funky-disco, Jacob Desvarieux produira le tube “Na real Sekele Fo Ya” de Pasteur Lappé, et de nombreuses chansons pour la Franco-Tunisienne Chantal Curtis, l’Américaine Ghisly Brown, l’ivoirienne Nayanka Bell , le Gabonais Pierre-Claver Zeng, et près de la quasi totalité des chansons de Makossa enregistées au studio Johanna , dont le précieux Africa Gounyok de Jules Kamga. PODCAST : Écoutons toutes ces chansons qui témoignent de l’éclectisme et de la riche carrière de cette légende. TRACKLIST : Sweet Bananas – Bilboa Dance Ozila – Ozila 2001 Zulu Gang – I need Tenderness Zulu Gang – I Got A Magic Feeling Making Love Zulu Gang – Night Is My Only Friend Pasteur Lappe – Ashiko, Sekele, Etc… Pasteur Lappe – Sekele Mouvement Pasteur Lappe – Na Real Sekele For Ya Nayanka Bell – Amio (Get Up And…

MUSIQUE DE MEERDE! – branchez les guitares !

La bande MUSIQUE DE MEERDE! vous propose de sortir les guitares ce vendredi avec une sélection musicale qui fait la place belle aux guitares et aux guitaristesRDV à 21h sur 📻 www.radioshic.com Branchez la guitareEntonnez le tambourMoi, j’accorde ma basseUn, deux, trois, quatre TRACKLIST : Eric Clapton – Cocaine Greta Van Fleet – Highway Tune Connan Mockasin – Charlotte’s Thong Her – Quite Like The Durutti Column – Stuki Pixies – Vamos (Surfer Rosa) Fishbone – Chim Chim’s Badass Revenge Fishbone – Psychologically Overcast (feat. Busta Rhymes) Slayer – Disorder Maurice – Hoochie Koochi Girl Band – Paul Cloud Nothings – Wasted Days The Orielles – Sugar Tastes Like Salt Television – Marquee Moon The White Stripes – Seven Nation Army Placebo – The Bitter End Red Hot Chili Peppers – Otherside Lilac – Singing to the Moon Ian Brown – Kiss Ya Lips (No I.D.) No Doubt – Hella Good Led Zeppelin – Heartbreaker – Remaster Prince – Dreamer Oasis – Some Might Say – Remastered The Black Keys – Weight of Love Ben Harper – Amen Omen (Hollywood Bowl) – Live Arcade Fire – In the Backseat Stanley Clarke – Thunder Nirvana – Lithium Biréli Lagrène – Isn’t She Lovely Johnny Cash – Hurt

Groove de la! – a tribute to Mc Solaar

On n’y croyait plus. Après plus de 20 ans d’imbroglio juridique avec sa maison de disque, Polydor (label d’Universal) et Claude M’Barali, alias MC Solaar, 52 ans, ayant trouvé un terrain d’entente, les trois premiers albums du rappeur, Qui sème le vent récolte le tempo (1991), Prose combat (1994) et Paradisiaque (1997), sont enfin réédités. “Qui sème le vent récolte le tempo”, devenu introuvable, est ressorti vendredi 09 Juillet 2021., quant aux albums “Prose combat” et “Paradisiaque” suivront  en août et septembre . Ces rééditions font resurgir un morceau d’histoire du Rap Français. Mc Solaar, ancien étudiant en philosophie à la fac de Jussieu est couronné d’un succès phénoménal dès la parution de son premier album en 1991. Mc Solaar a semé la poésie dans le rap, et récolté les honneurs du public Son débit flegmatique impressionne par son écriture souple et ciselée, faite d’allitérations rigolotes et d’images poétiques, souvent trouvées en feuilletant le dictionnaire de rimes et le Robert. Comment est née la chanson “Bouge de là” (1991), premier tube de rap français ? MC Solaar : “On avait l’habitude de lancer des expressions dans les lycées du Val-de-Marne, du côté de Créteil ou de Villeneuve-Saint-Georges, au lycée Jules-Ferry, Arago ou Guillaume-Budé à Villeneuve-le-Roi… Nous étions une petite cellule dans une cité. Chacun employait une expression et tentait d’en faire une espèce de mode. On en a lancé quelques-unes. J’ai repris cette expression pour en faire une petite chanson. Cela vient de l’arabe “M’chi”. Et on l’a traduit. La personne qui parle dans cette chanson est une sorte de victime. C’est un type qui se livre à des pérégrinations dans Paris. Lui n’a rien fait de particulier. Mais des passants lui disent Bouge de…

R.Y fait le malafoutier

Le malafoutier grimpe sur les palmiers pour récolter le vin de palme. Le malafoutier est aussi le personnage d’un roman merveilleux : “L’ivrogne dans la Brouse” du nigérian Amos Tutuola (Paru en France che Gallimard et traduit par par Raymond Queneau ) Pitch : «Je me soûlais au vin de palme depuis l’âge de dix ans. Je n’avais rien eu d’autre à faire dans la vie que de boire du vin de palme.»C’est ainsi que le narrateur, qui se nomme lui-même «Père-Des-Dieux-Qui-Peut-Tout-Faire-En-Ce-Monde», se présente. Les 560 000 palmiers de sa plantation lui fournissaient suffisamment de vin de palme pour en boire quotidiennement plus de deux cents calebasses. Mais un jour son «malafoutier», l’homme qui lui préparait son vin de palme, tombe du haut d’un arbre et se tue. Voilà un bien grand malheur ; impossible de trouver un «malafoutier» aussi expert que le défunt, et la soif se fait sentir. Le narrateur décide donc d’aller chercher son «malafoutier» dans la Ville-des-Morts, et ce sont ses aventures dans la Brousse et le Monde des Êtres Étrangers et Terribles, qui constituent le sujet de ce conte au caractère d’«art brut» . C’est donc fort de la lecture de ce récit magique et merveilleux que notre Selecta R.Y, nous a concocté cette playlist à écouter avec ou sans vin de palme 🙂 TRACKLIST Fatouma Diawara, Sowa Saif Keïta, Yamore Sona Jobarteh, Jarabi Oumou Sangaré, Mogoya Ablaye Cissoko, Amanké Dionti Rokia Traoré, Dianfa Ismaël Lo, Africa Ramadu, Sohlangana khona (We will meet there) Fatoumata Diawara, Mama Joeffrey Oryema, Land of Anaka Ballaké Cissoko feat piers Faccini, Kadidja Fatouma diawara, sonkolon Sona Jobarteh, Gambia